68ème RI

68ème RI

**

Tombe de Ludovic Dhumeaux, mort en novembre 1914

Tombe à Compiègne

Ce soldat, natif d’Indre et Loire, est mort à l’hôpital militaire de Barentin (76) des suites de ses blessures. Il n’apparaît pas clairement pourquoi sa dépouille est venue à Compiègne.

**

Tombe du Lieutenant Colonel Léonce ROSSET

A Vic sur Aisne

A Vic sur Aisne

Le Lieutenant-Colonel ROSSET commandait le 68°RI quand il a été mortellement blessé le 29 Aout 1918 à la ferme de Montécouvé. Il a été transporté immédiatement à l’ambulance de Jaulzy où il y est décédé.

Le régiment est alors à l’attaque dans l’Aisne ; les allemands sont bousculés partout et se replient progressivement de la Picardie et de l’Aisne.

Progression dans l'Aisne

Progression dans l’Aisne fin août 1918

** **

Paul Palleau est mort le 28 octobre 1918 à la ferme d’Attencourt dans l’Aisne (près de Marle).  15 jours plus tard la guerre était terminée…

**

**

Détail

Détail

*

Progression dans l'Aisne, fin 1918

Progression dans l’Aisne, fin 1918

..

Quelques détails sur les circonstances de la mort de cet officier:
Le 28 au soir, le régiment passe en réserve de la 17e D.I. Le 29 au petit jour, le 90e et le 335e attaquent. Le 68e en ligne se met en route pour occuper les emplacements de départ du 90e, mais l’attaque a été arrêtée dès les premières minutes par les mitrailleuses et les obus à gaz. Le lieutenant-colonel ROSSET est frappé mortellement, à la tête du 68e qui marche en deux colonnes sur le plateau balayé par les balles. Il faut se terrer et subir toute la journée un bombardement des plus violents, au cours duquel les obus à gaz ne furent pas ménagés.
….

Citation du 68e régiment d’infanterie pour ces jours de combats :
« Brillant régiment qui a donné depuis le début de la campagne quantité de preuves d’esprit de discipline et de sacrifice le plus élevé et qui, partout où il a été engagé, a su se faire redouter de l’ennemi. Au cours des combats des 22, 23 et 24 août 1918, sous l’énergique impulsion de son chef le lieutenant-colonel ROSSET, a poursuivi vigoureusement l’ennemi, refoulant les éléments avancés. Malgré une résistance acharnée, s’est emparé d’une position importante que l’adversaire avait ordre de défendre à tout prix ; l’a conservée en dépit des contre-attaques les plus violentes, faisant de nombreux prisonniers de trois régiments d’infanterie, quatre bataillons de chasseurs et un régiment de la Garde. »

**

Un historique du régiment est disponible sur le site Ancestramil: ici

** **

Vignette du régiment 1916

Vignette du régiment 1916

*

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans 068 RI, vignette, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s