1er RI

1er RI 

Tombe de Théophile Hamonq, mort en Avril 1918

A NOYON

* *

Monument au 1er RI

*

Détail

*

Picardie est l’ancien nom du régiment.

*

RI 001 IMG_1969 - Copie (2)

A l’honneur

Le sous-lieutenant Henri Vesque est mort au combat le 18 février 1915 en Champaque à l’attaque près du fortin de Beauséjour. C’est à cet endroit qu’il s’était distingué, quelques semaines plus tôt. Il avait 20 ans.

Secteur de Beauséjour  Fevrier 1915

Secteur de Beauséjour
Fevrier 1915

——-

Dreapeau du 1er Régiment d’Infanterie

Centenaire mort de Charles PEGUY à Villeroy.

Centenaire mort de Charles PEGUY à Villeroy.

idem

idem

*

Dans un cimetière du Nord de la France

Dans un cimetière du Nord de la France

***

La bataille de Guise

Carte de la bataille de Guise

La bataille de Guise

Le soir du 27 août, la 5e Armée  se trouve de nouveau en flèche, menacée sur ses deux flancs. Lanrezac envisageait déjà l’éventualité d’une retraite sur Laon pour le 28, quand le Grand Quartier Général, lui donne l’ordre de prendre l’offensive vers Saint‑Quentin.

 L’opération est compliquée: La 5ème armée est face au nord et c’est face à l’ouest qu’elle doit attaquer. L’ennemi tient déjà Saint‑Quentin, qu’il faudra sans doute emporter de haute lutte; et Lanrezac n’a peu de temps pour organiser son changement de direction et orienter ses forces vers l’objectif qui lui est fixé.

Il est lui même menacé de flanc par les forces allemandes déjà au nord de l’Oise. Cependant, il s’agit de  dégager l’Armée anglaise épuisée, de permettre à l’Armée Maunoury d’entrer en ligne et de donner aux autres Armées le temps de se ressaisir. C’est une mission de sacrifice.

Le 29, dés l’aube, Bülow qui commande la 2ème armée allemande lance une offensive vigoureuse. Deux Corps d’élite (la Garde et le X` Corps), abordent l’Oise entre Guise et Etréaupont. Le 10e Corps Français résiste, mais finalement recule. A droite, la 51e division de réserve, qui a fait face au nord, retraite, elle aussi, et perd Voulpaix. La situation est grave.

L’attaque vers Saint Quentin ne peut plus être lancée, sous peine d’être prise de flanc. Joffre est  au Quartier Général de Lanrezac à Laon. Sous les yeux du Général en chef, le commandant de la 5e Armée modifie les ordres de la veille.

Le 18e Corps renforcé par une division d’Afrique, demeurera seul chargé de l’attaque vers Saint Quentin; le groupe Valabrégue appuiera sa gauche.  Le 3e Corps, franchira l’Oise, et, au lieu de marcher sur Saint Quentin, attaquera Guise par l’Ouest. Le 10e Corps appuyé par le 1er corps, reprendra l’offensive pour attaquer la ville par le sud. L’attaque sur Saint Quentin, sera reprise, avec les forces disponibles, dés que la barrière de l’Oise aura été rétablie.

Mais devant l’écrasante supériorité numérique de l’ennemi, le 10e Corps ne peut même pas tenir ses positions; il recule, et, vers 10 heures du matin, l’ennemi paraît maître des ponts sur l’Oise.

Le général Franchet d’Esperey, qui commande le 1e Corps, devançant ses divisions, est arrivé, au galop, à la côte 172, d’où il découvre toute la vallée, de Guise à Romery, ainsi que les plateaux surplombant la, rive nord.  Il voit les bataillons allemands qui franchissent très en confiance , les ponts et les gués, couverts par des lignes de tirailleurs qui gravissent déjà les pentes sud. Les renforts s’étagent sur les plateaux d’en face, ils descendent vers les ponts. Le 10e régiment d’artillerie, se retirait. Franchet d’Espérey l’arrête et lui montre les magnifiques objectifs qui s offrent à ses coups. Tout de suite, nos canons prennent à partie à la fois les troupes d’assaut, les ponts et les renforts.

C’est décisif. Le 10e Corps allemand n’avance plus qu’avec prudence ; son élan est brisé; il perd un temps précieux. D’autre part, notre 19e division, s’accroche à Leiné où elle tient la Garde en respect, tandis que la division Boutegourd et la division de cavalerie Abonneau neutralisent toute manœuvre sur la droite.

A 15h30, Franchet d’Esperey a maintenant tout son 1e Corps rassemblé. Ce sont les magnifiques régiments de la division Gallet (43e, 127e, 1e, 84e, avec le 13e régiment d’artillerie) et ceux de la division Deligny (33e, 73e, 8e ,110e avec le 27e régiment d’artillerie). Il les jette en avant, après une effroyable préparation d’artillerie. De Jongueuse à Vervins, l’horizon s’est enflammé, sur un front de 20 kilomètres. Décontenancé, l’ennemi recule.  Le 1e Corps  refoule le Xe Corps allemand sur Guise.

Le 10e Corps reprend à la Garde, Sains,  Richaumont, Colonfay et le Sourd. Les 208e, 233e, 243e 273e, 310e et 327e régiments de réserve conduits par le brave Boutegourd,  arrachent Voulpaix.  Les cavaliers d’Abonneau (2e et 4e hussards, 28e et 30e dragons, 3e et 6e cuirassiers), se jettent dans son flanc et sur ses arrières.

Ne laissant qu’un rideau sur la rive sud de l’Oise, les deux Corps allemands, sérieusement éprouvés, repassent la rivière et battent en retraite vers le nord.

Le 18e Corps était cependant parvenu jusqu’aux faubourgs de Saint Quentin, mais les divisions de réserve ayant été violemment attaquées à sa gauche, et refoulées jusqu’à l’Oise, il dut se replier, lui aussi, malgré son succès, pour ne pas être pris en flanc.

C’est une vraie victoire, les pertes allemandes sont lourdes et la 2ème armée doit se reformer. Cependant compte tenu des replis à droit et à gauche , la 5ème armée française doit reprendre son repli vers le sud.

* * *

Le premier RI est maintenant basé à Sarrebourg

*

Vignette du régiment vers 1915

*

Vignette vers 1917

« Praeteriti fides exemplumque futuri » : « Fidélité aux Anciens et exemple pour les générations à venir »

*

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans 001 RI, vignette, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s