415 eme RI

415ème RI

Tombe de René Pichon, mort en novembre 1919

A Saint Nazaire

A Saint Nazaire

Je n’ai pas trouvé de détails sur les circonstances de son décès.

*

La dernière bataille…

Le 415 eme RI a vécu la dernière bataille en France. Alors que le reste du front était  attentiste des nouvelles concernant les négociations d’armistice, la 163 ème division est lancée à l’attaque le 9 novembre…

La composition de cette division d’infanterie est alors la suivante :
* le 142e régiment d’infanterie,
* le 53e régiment d’infanterie,
* le 415e régiment d’infanterie,
* le 244e régiment d’artillerie
* trois compagnies du Génie

L’opération est  lancée par le général commandant le 14ème CA, qui interprète de manière agressive les consignes du haut commandement, qui consiste à maintenir la pression sur l’adversaire et ainsi qu’il accepte plus facilement les conditions de celui-ci.

Depuis deux semaines, les hommes de la division poursuivent l’ennemi et ont progressé d’une centaine de kilomètres. Ils sont fatigués et un peu désorganisés par ces combats.

le 8 novembre 1918, ils sont entre Sedan et Charleville-Mézières et la Meuse leur barre la route. La rivière est tumultueuse, les ponts détruits. Les villages traversés sont à peu près désert , la misère y est grande.

L’ordre suivant arrive au régiment le 9 novembre, au soir. « Franchir la Meuse. Occuper le village de Vrigne-Meuse. Opération à exécuter d’urgence et sans se laisser arrêter par la nuit ».
Les hommes sortent du repos reprennent leur paquettage. Le froid est vif. Franchir la Meuse n’est pas une mince affaire, la rivière est tumultueuse, les ponts détruits et l’on ne sait pas ce que l’ennemi a disposé comme troupes de l’autre coté. Cependant, pionniers et les bataillons du Génie s’affairent pour construire une passerelle de planches sur une écluse et les soldats du 415ème RI franchissent la Meuse dans la nuit et le brouillard. Les tirs allemands sont sporadiques.

Les ordres sont:
« Le 415e RI à droite, le 142e RI à Flize et à Nouvion. Le 53e RI suivra le 415.  Nous disposons de 2 groupes du 244e d’artillerie et d’une compagnie du génie, la 4/62e.  Actuellement la 10e compagnie (lieutenant Meynier) est en cours de passage, dans le plus grand silence, au nord du barrage, en vue de couvrir le passage du reste du bataillon.  Dès qu’il aura franchi, il sera suivi du 1er bataillon puis du 2e bataillon. Vous recevrez de nouveaux ordres.  Pour l’instant, une compagnie se portera sur Vrigne, une autre vers le Signal de l’Épine.  La dernière se placera à gauche, en direction de Nouvion.  Volontairement, l’artillerie restera silencieuse jusqu’à nouvel avis. J’insiste sur le silence. Effet de surprise »

Ainsi au matin du 10 Novembre, 700 hommes sont sur l’autre rive . Leur situation est aventurée.

Vers 10 heures, la brume se dissipe et le disposif français est en permanence sous le feu de l’ennemi. Les Français sont répartis sur trois kilomètres, entre la Meuse et voie ferrée et  les allemands les surplombent. Il n’est donc plus possible de recevoir des renforts, des munitions ou même de se replier.  L’artillerie  manquant d’information précise sur les positions des troupes respectives, ne peut les aider efficacement.

Carte des opérations, vue du coté allemand

En début début d’après-midi, après un bombardement,  les régiments allemands attaquent . Ils se savent en supériorité numérique et se sont des régiments d’élite .Tout le Les compagnies du 415e RI doivent se replier de l’autre coté de la voie ferrée dans des trous individuels.

A la nuit tombante, les combats perdent de l’intensité . Des deux cotés les pertes sont lourdes. Deux cents français sont morts ou hors de combat.

Durant la nuit, la parole est à l’artillerie, qui bombarde et harcèle positions et mouvements ennemis. Il faut protéger les 500 combattants isolés de l’autre coté de la Meuse, dans un froid humide et glacial. Du ravitaillement en munitions et nourriture leur parvient à la faveur de l’obscurité.

Au matin, l’annonce de l’armistice parcourt les échelons des troupes. Ce sera à 11 heures ce jour même.
Cependant , les combats se poursuivent sur le front du régiment. Des obus tombent , des mitrailleuses crépitent. Vers 10 heures 50, le soldat Augustin Trébuchon  est tué  par une balle alors qu’il porte un message. Il est le dernier français tué sur le front en France. Il a 40 ans et a fait toute la guerre.

Le soldat Trebuchon du 415 ème RI

Officielement, sa mort sera enregistrée le 10 novembre, comme tous ceux morts ici ce matin là. On a voulu masquer que des soldats bataillaient encore quelques heures avant l’armistice. Pour épargner la peine de familles ou pour masquer cette bataille complétement inutile ?

A 11 heures, le 11 novembre, c’est le soldat Delalucque, qui sonne au clairon “ Cessez le feu”, “Levez-vous ” puis “Au Drapeau ”.  Il fait un temps merveilleux. La guerre est finie. La Marseillaise monte dans le lointain. Des cris de joie et les cris plus éloignés des Boches qui sortent de leurs trous et veulent fraterniser.

Le clairon sonne l’armistice.

Cette bataille fut longtemps un épisode caché de la guerre.

Plaque mémorial de la bataille

**********************************************

A l’honneur

Ce Sous lieutenant est mort durant l’offensive en Champagne à
Pertes les Hurlus le 27 septembre 1915.

Le front en Champagne le 25 septembre 1915

*

Vignette du régiment vers 1916

Vignette du régiment vers 1916

* *

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans 415 RI, vignette, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 415 eme RI

  1. BERNARD Pierre dit :

    Bonjour, en grattant dans un carton sur une brocante, j’ai trouvé une carte postale du 25 juin 1915 avec l’Etat Major de la 10° compagnie du 415° Rgt d’Infanterie et le militaire qui a écrit cette carte, envoyée à ses parents à Beaurepaire dans l’Isère, a noté des noms de certains membres de l’EM et il y a entre autre le Lieutenant Werhlé. Hasard!!! si quelqu’un recherche qq chose sur « La ferme des cochons à Maucourt dans la Somme, je peux regarder sur la carte si qq correspond à cette recherche.Bien cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s