364 ème RI

Pas de photos …. pour l’instant

 

Manque

*********************

Le 364e Régiment d’Infanteris est rassemblé lors de la mobilisation générale à Verdun. Il est issu du 164e Régiment d’Infanterie, chaque régiment d’active mettant sur pied son régiment de réserve. Il est alors affecté  à la 72e Division d’Infanterie. D’octobre 1915 à août 1916 il fait partie de la 132e Division d’Infanterie.  Il est composé en bonne partie de soldats du Nord et des Ardennes.

Il combat dans la Meuse (Secteur d’Haudiomont – Marcheville – les Eparges) du début de la guerre à sa dissolution en aout 1916.

Vignette du régiment 1915

Vignette du régiment 1915

___

Ci dessous le récit d’un moment poignant: en février 1916, au sud de Verdun, le régiment doit évacuer les positions qu’il défendait depuis l’été 1914:

Le 21 février c’est l’attaque allemande sur Verdun. Le régiment n’est pas directement attaqué, mais à partir du 24, les affaires se gâtent ; les allemands sont devant Douaumont, Verdun très menacé.

Le régiment reçoit l’ordre d’évacuer ses positions et de se replier vers l’est. Tous en éprouvent une douloureuse surprise, il faut quitter les positions qu’ils avaient si bien organisées et qu’ils ne comptaient  pas céder à l’ennemi sans de farouches combats.

La 23° Compagnie est laissée dans les tranchées pour simuler l’occupation et cacher le mouvement de repli. Le Bataillon SALDUCCI a pour mission d’arrêter l’ennemi le plus longtemps possible. Le Bataillon CHRISTAENS arrive à Ronvaux et travaille fébrilement  à organiser des tranchées et des emplacements de mitrailleuses pour empêcher l’ennemi de déboucher des bois.

Le repli nocturne est rendu difficile par la neige et le verglas. Au petit matin, le mouvement est terminé.

Ce n’est que vers 15 h 3o, après un bombardement violent, que les allemands franchissent les anciennes premières lignes. La 23° Compagnie commence son mouvement de repli en utilisant les lignes successives de tranchées et retarde par son feu la marche de l’ennemi. A 21 heures cette companie, rejoint les positions avancées du régiment à Ville-en-Woevre qui peut ainsi en temps utile prendre ses dernières dispositions pour recevoir l’ennemi quand il débouchera d’Hennemont.

Carte du repli du régiment (24 au 29 février 1916)

Carte du repli du régiment (24 au 29 février 1916)

 

Les jours suivant le régiment poursuit son repli vers l’ouest en direction de la ligne de combat décidé le 24 et préparée depuis. Il y arrête les attaques allemandes le 29. Ceux ci ne reprendront pas l’offensive dans ce secteur avant juillet.

Le régiment est dissous quelques semaines plus tard (aout 1916) pour renforcer d’autres unités (303 et 330èmes RI).

….

Inscriptions sur l’emblème :      WOËVRE 1915   et   VERDUN 1916

hattonville 2010 227 (2)

Monument aux mort d’Hattonville près des lieux de combats du 364ème RI

soldat

Portrait d’un soldat – 1915

suippe ferme 195

Symbole: l’épée et le laurier, le combat et la gloire

_____________________________________

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans 364 RI, MANQUE, vignette, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s