355 ème RI

355 ème RI

Tombe de Joseph Sorin, à St Nazaire

A St Nazaire Toutes Aides

*

Tombe de Victor Robert

A Clermont de l’Oise

*

Souvenir des combats à Grivesnes

*

A l’honneur

*

*

*

Tombe d’un capitaine au 355ème RI

A Berny la Rivière

A Berny la Rivière

A Berny la Rivière

A Berny la Rivière

On peut lire: Baron Alfred Hulot de Collart Sainte Marthe, capitaine au 355ème Ri tué à l’ennemi le 20 septembre 1914

Le régiment combat alors près de Berny la Rivière

Le 16, dès le petit jour, il est rappelé à Berny-Rivière, tandis que le 5e bataillon est engagé sur le plateau de Nouvron, au nord de Berry. Toute la journée, le régiment dispute à l’ennemi la partie sud du plateau. Au prix de gros sacrifices le régiment réussit à se maintenir sur la position.
Le 17, le 18 et le 19, la situation est la même, le combat est acharné, mais le régiment défend et conserve le terrain, infligeant à l’ennemi des pertes sévères.
Le 20, au petit jour, le 5e bataillon réussit à, repousser une vigoureuse contre-attaque de l’ennemi dans les rangs duquel nos mitrailleuses font de terribles ravages. Les Allemands prennent pied dans nos tranchées les plus avancées, ils en sont rejetés et le terrain reste acquis.

1914_aisne15

Le même jour, le 6e bataillon, très éprouvé, est placé en réserve de D. I. sur Hors pour s’y reformer. Mais au sud-est de la ferme de Gondrecourt, la 63e D. I. a subi l’assaut de l’ennemi qui s’est emparé du plateau. La situation est critique, un officier d’état-major qui traverse Hors vers 7 heures du matin demande l’appui du bataillon à son chef. Le commandant entre en liaison avec un groupe d’artillerie qui l’appuiera, il engage son bataillon et, par une habile manœuvre que couronne un magnifique assaut, le bataillon MERMET, du 355e R. I., chasse les Allemands du plateau nord du Port-Fontenoy et établit la liaison entre les éléments de la 63e D. I. (305e, 321e, 238e ), en outre une cinquantaine de prisonniers valides, une quarantaine de blessés, trois mitrailleuses et un important butin (bicyclettes, munitions, etc.) tombent entre nos mains.

Monument sur le lieux de ces combats:

Ferme de Confrecourt: le monument 'La croix brisée'

Ferme de Confrecourt: le monument ‘La croix brisée’

Ce monument a été érigé par le marquis de Croix , comme symbole des souffrances de tous ceux qui ont combattus dans ce secteur. Juste après la bataille de la Marne se terrain a fait l’objet d’une bataille acharnée, mais vaine. Ensuite ce fut 4 ans de batailles de positions avec l’utilisation d’abris dans les carrières de pierre. En Juin 1918 à nouveau une offensive allemande vint mourir à cette endroit.

***

un historique accessible sur le site ancestramil

****

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans 355 RI, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s