227ème RI

227ème RI

MANQUE

________________________________

A défaut d’une tombe, des soldats à l’honneur:

A l’honneur

Le 11 avril 1916, le régiment est à Avocourt dans le secteur de Verdun pour contrer les vigoureuses attaques allemandes vers la ville. Le sous lieutenant Marcel Forest succombe à ses blessures 2 mois plus tard, le 13 juin 1916 à l’hopital de St Dizier

**

Remise de décoration au 227 RI été 1916

Le régiment est dans les Vosges de mai à novembre 1916. Cette remise de décoration a lieu place Stanislas; le kiosque à musique et le monument au docteur Villemin (à gauche) ainsi que la fontaine Neptune (au centre) existent toujours.

*

Fin 1916 le régiment embarque pour l’armée d’Orient. Il y combat jusqu’à la fin de la guerre…

**

A propos de cette citation:

Le 11 février 1918 (près de Monastir) , la position est l’objet d’un tir systématique d’obus de 105 et de minenwerfers. A 19 heures 30, l’adjudant Gay et les soldats Thibault et Granger de la 14ème compagnie sortent de la parallèle de B. 33 pour vérifier les réseaux de fil de fer lorsqu’ils sont brusquement assaillis par une reconnaissance ennemie en embuscade dans cette partie boisée du terrain. Thibault est tué net d’un coup de revolver. Granger est renversé, contusionné et ne regagne que péniblement la tranchée de première ligne pour donner l’alarme. L’adjudant Gay, entouré et frappé est emmené par le groupe adverse. Une patrouille de la 13ème compagnie sous le commandant de l’adjudant-chef Guenin, entend le bruit de la lutte et intervient rapidement. A la sommation de « Halte là ! » Gay répond par les cris : « 14ème compagnie — Camarades tirez ! » L’adjudant Guenin donne alors l’ordre d’attaque; un corps à corps s’engage au cours duquel Gay est délivré, non sans avoir été frappé à nouveau, et se joint à la patrouille de Guenin. L’ennemi se disperse brusquement dans la direction de ses lignes, poursuivi par les feux et les jets de grenades de notre patrouille. A la suite de cette affaire, l’adjudant Gay reçoit la Légion d’Honneur, à l’hôpital de Florina, des mains du général commandant l’armée d’Orient, et l’adjudant-chef Guenin est cité à l’ordre de l’armée. Il est nommé sous-lieutenant à la suite d’une patrouille nouvelle très hardie, faite quelques jours après.

***

Mentionssur le drapeau

Mentions sur le drapeau

_____________________________________________

Devise:

DUR COMME CEP

Insigne régimentaire (vers 1950)

Insigne régimentaire (vers 1950)

un historique du régiment: ici.

***

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans 227 RI, MANQUE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s